À propos de la certification TSAC

CRST Logo

L’élaboration de cette certification a commencé en 2016 en mettant sur pied un Comité directeur sur la certification de technicien. Par la suite, un groupe de discussion et une étude de validation ont été organisés afin de confirmer les compétences requises de la part d’un TSAC.

Technicien en sécurité agréé du Canada (TSAC)

Le CCPSA a commencé a accepté les demandes d’admission à la certification de TSAC en 2018. Ce processus de certification exige que les candidats répondent aux critères d’admissibilité, ce qui comprend les exigences en matière de scolarité et d’expérience, la réussite de l’examen de certification des TSAC et le maintien de leurs compétences professionnelles en adhérant au programme de perfectionnement professionnel continu.

Les candidats à la certification TSAC sont des personnes qui travaillent en SST et consacrent au moins 35 % de leurs temps à des tâches dans ce domaine. Ils peuvent détenir une formation scolaire liée à la SST (p. ex., un certificat en SST), à une autre discipline technique ou à un métier. Les critères d’admissibilité pour cette certification ont été établis en tenant compte des différents antécédents professionnels que peuvent détenir les personnes avant d’amorcer une carrière dans le domaine de la sécurité. 

Les TSAC contribuent à créer un environnement de travail sécuritaire en appliquant des procédures administratives en SST, en donnant de la formation et en faisant appel à une variété d’outils de pointe, de processus et de solutions de pratique courante à l’égard des risques liés à la SST. Ils supervisent et dirigent les activités de surveillance et de conformité reliées aux mécanismes de contrôles des risques sur le plan technique et comportemental. 

Le CCPSA a signé un protocole d’entente avec NEBOSH afin de permettre aux personnes détenant le certificat national ou international en SST de présenter une demande pour la certification TSAC dans le cadre d’un processus simplifié.

Pour consulter le graphique démontrant d’où proviennent les TSAC au Canada, cliquez ici.